De Tsavo à Mombasa, je traverse une multitude de petits villages. En ce jour du 12 décembre 2013, c'est la fête nationale et le Kenya fête ses 50 ans d'indépendance. Les villages de l'Afrique traditionnelle sont composées de baraquements en bois ou en terre séchée.
 
Le bus du routard fait une halte près d'un café construit en dur et désert. Arrivé à Mombasa, l'altimètre a perdu 1600 mètres d'altitude et la température est de plus 15 degrés celcius.
 
Sur la route,les enfants viennent à ma rencontre. Parfois, les villages sont fermés par des barrières d'épineux qui les protègent des intrus.
 
 
 

Mombasa est le berceau de la civilisation swahilie. C'est aujourd'hui une ville de contraste où se côtoient un peuple majoritairement musulman et des touristes en bermudas à fleurs qui consomment des cocktails les fesses dans l'eau des piscines des hôtels luxueux. La côte n'est pas tranquille et parfois une explosion rappelle l'insécurité.
Sur cette magnifique plage de jeunes gens souhaitent de l'argent parce qu'ils sont pauvres et ont besoin de médicaments. C'est en tous cas leurs arguments.
 

 

 

 
 
Pour rejoindre le centre ville plus rapidement lors d'affluence, un pourboire permet de remonter des files d'attentes.
 

 
Le nouveau port de Kilindini à Mombasa est le plus important d'Afrique de l'Est. C'est une porte d'entrée commerciale non seulement pour le Kenya mais aussi pour l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la République Démocratique du Congo.
 
Les hommes sont vêtus de kofia (tunique) et les femmes portent le bui-bui (voile) au marché.
 

 

 
Les ruelles n'ont pas de numéro ni de nom.
 

 

 

 

 
Pendant plus d'un millènaire, le vieux port de Mombasa a été un port important sur l'océan indien. J'aperçois quelques Dhows, ces boutres traditionnels en bois qui sont encore utilisés pour le commerce le long de la côte africaine.
 
L'ancien bureau de poste du début XIXème siècle. L'édifice est un bel exemple de l'architecture de Mombasa avec ses balcons en bois. C'est un héritage de l'époque coloniale.
 
La mosquée blanche en pain de sucre est un témoignage des anciens comptoirs marchands ou quelques façades relatent encore le charme d'antan.
 
A partir du XVIIIème siècle, l'architecture portugaise est abandonnée au profit du style arabe des nouveaux occupants Omanais.
 

Fort Jésus construit à partir de 1593 par les Portugais est massif avec une cour centrale entourée de bastions. C'est aujourd'hui un musée qui a remplacé la prison.
 

Aux abords de Mombasa comme à Nairobi, des ghettos avec des sans abris vivent sur des décharges.



(Page précédente) - (Page 9 sur 9)
 

Carte Kenya
 
Amboseli
Kenya rural
Lac de Naïwasha
Masaï Mara
Mombasa
Tsavo
Vallée du Rift
Village Masaï